Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

En cette année plus orientée maison et déco que voyages, je me replonge dans de précédents périples que je vais partager avec vous ici… Et je commence bien sûr par l’Australie, pays qui m’a donné le virus du voyage. Je vous propose aujourd’hui de vous envoler vers l’état du Territoire du Nord, que nous avons eu la chance de parcourir en 2010, lors d’un voyage autour du monde de 7 mois. Nous y avons été rejoints par une amie chère et par mes parents. Autant dire que ce séjour fait partie des mes meilleurs souvenirs de voyages… Prêts? On décolle !

Depuis Perth, nous avons atterri à Darwin d’où nous avons entamé un road-trip de deux bonnes semaines dans le Northern Territory. C’était au moins d’octobre, la météo était parfaite; très chaude bien sûr, mais pas insupportable, même au cœur du désert. Un périple que nous aimerions beaucoup revivre en famille un jour, tant on a une sensation d’espace et de liberté qui plairait beaucoup aux enfants … et tant on peut rencontrer d’animaux !

Nous avons commencé par le parc National de Litchield pour nous mettre dans l’ambiance « nature grandiose » qui allait monter crescendo jusqu’à Uluru. A Litchfield, nous avons fait connaissance avec les termitières géantes, les chutes d’eaux et les baignades rafraîchissantes en rivière.

 

Puis nous avons pris la direction de l’incontournable Kakadu National parc. Une merveille ! Nous avons enchaîné les randonnées aboutissant à de fabuleux points de vue… La sensation d’espace et de sérénité qui s’en dégage vaut le détour. Nous avons aussi fait superbe un tour en bateau à Yellow Water, à la découverte des salties, les fameux crocodiles d’eau de mer, remontant les cours d’eau à la saison des pluies et dévorant tout ce qui est à portée de dents (très agressifs, ce sont des autochtones à éviter…) mais aussi d’oiseaux en tous genres, dont l’emblématique jabiru.

Nous en gardons d’excellents souvenirs et le parc de Kakadu est un endroit que je vous conseille vivement. Quand nous aurons la chance de remettre les pieds en Australie, il fera partie de notre périple, et nous adorerions louer un quatre-quatre pour aller jusqu’à la terre d’Arnhem, plus reculée, qui semble fabuleuse.

Ci-dessus, Gunwarddehwarde Lookout; tout en haut en ouverture d’article, Nawurlandja Lookout.

  

Le Territoire du Nord, c’est aussi l’état idéal pour découvrir la culture aborigène : à Nourlangie vous découvrirez des peintures rupestres et leurs significations. Au Warradjan cultural centre, un musée est dédié à l’histoire et à la culture aborigène. A Alice Springs, les galeries d’art et les magasins d’instruments aborigènes sont nombreux. Vous verrez aussi, malheureusement, les ravages de l’arrivée des blancs sur la population aborigène…

 

Poursuivant notre road-trip, nous nous sommes arrêtés à Nitmiluk National Park, où nous avons sillonné la rivière en kayak, découvrant des zones de reproduction de crocos (d’eau douce cette fois, non agressifs, nous avons pu piquer une tête !) et de magnifiques roches rouges très découpées. Une excellente journée.

Toujours en van, campant dans des campings plus ou moins sauvages et dînant avec des kangourous, des crocos ou des dingos, nous avons poursuivi vers Alice Spring, la ville au beau milieu du désert, où il est agréable de faire une pause. Nous y avons pris un petit cours de didjeridoo et avons visité la school of the air, l’école à distance de tous les enfants perdus au milieu du bush, filles et fils d’éleveurs pour la plupart.

Mais pour traverser le Territoire du Nord, il faut du temps et nous avons vu défiler des kilomètres et des kilomètres de « Stuart Highway » et de désert, beaucoup de roadtrains (les énormes camions qui fendent le bitume à 140 km/h), très peu de virages et quelques panneaux nous rappelant de ne pas oublier les pauses salvatrices. Et au beau milieu de cette route, les Devil’s Marbles, de gigantesques boules de pierre posées là comme par magie.

  

 

  

A partir d’Alice Springs, nous avons loué une voiture pour un périple de cinq jours à travers les West Macdonnel Ranges, Kings Canyon et les incontournables Uluru/Kata Juta. Trois endroits superbes, avec un coup de cœur pour Kings Canyon, dont j’avais gardé un souvenir fabuleux d’un précédent voyage et qui ne m’a pas déçue. Là comme à Uluru, vous ferez de superbes randonnées. Entre ces lieux, nous avons dormi dans des endroits des plus typiques : bars/restaurants/hôtels de quelques chambres dans lesquels se retrouvaient le week-end, le temps d’un repas, tous les fermiers de la région, faisant jusqu’à 200 km pour venir manger… et retrouver leurs « voisins ».

West Macdonnell Ranges, ses roches, ses ocres, son cours d’eau (et vous pourrez en prime vous baigner dans un billabong)

 

Randonnée à couper le souffle à Kings Canyon

Le tour d’Uluru à pied, une promenade agréable, qui offre des points de vue variés sur Ayers Rock.

Les Kata Tjuta, ou Monts Olgas.

Le coucher de soleil sur Uluru, le must du voyage dans le Red Center.